C’est l’été, il fait beau et chaud et on a envie d’aller se faire dorer la pilule sous le sunlight des tropiques. Mais il n’est pas toujours évident de se rendre aux Maldives pour un week-end… Un week-end  insulaire au départ de Paris, c’est possible. Direction les Caraïbes bretonnes et normandes pour un dépaysement immédiat.

1 – BELLE-ÎLE-EN-MER

Belle-île-en-Mer

La pointe des Poulins à Belle-île-en-Mer

« Belle-Île-en-Mer, Marie-Galante … » 

Maintenant que vous fredonnez cette douce chanson de Laurent Voulzy, vous êtes prêt à découvrir les paysages que Belle-Île peut vous offrir.

Située au sud de la Bretagne, vous pourrez accéder à Belle-Île en vous rendant à Quiberon en voiture ou en train depuis Montparnasse. Ensuite il vous suffit d’embarquer à bord de la Compagnie Océane pour 45 min de traversée et vous arrivez à bon port !

La plus grande île bretonne vous permettra de buller ou bouger selon vos envies du week-end tout en vous délectant de délicieux mets bretons.

La diversité des paysages de Belle-Île vous donnera 1001 raisons de la visiter de long en large. Pour découvrir les panoramas les plus sauvages, commencez par une balade dans les dunes de sable de la plage de Donnant puis dirigez-vous vers les falaises de la pointe Taillerfer ou les Aiguilles de Port Coton qui ont inspiré Claude Monet. Pour les ornithologues en herbe vous pourrez y observer des mouettes et goélands argentés jouant avec les vagues.

Les Aiguilles de Port Coton

Aiguilles de Port Coton

Puis grimpez les 47 marches du phare de Kervilahouen pour découvrir la vue à couper le souffle sur les villages de l’île et l’océan. 

Après l’effort le réconfort et un repos bien mérité vous attendent à la thalasso du Castel Clara. Choisissez la cure qui vous convient et ne pensez à rien : il est temps de se détendre. C’est aussi le moment de déjeuner au 180° ou à la terrasse de l’établissement pour vous délecter de fruits de mer en tout genre dans un cadre idyllique. 

Mais si vous êtes plutôt crêperie traditionnelle, testez la Crêperie Renée.

Pour les inconditionnels de rando, plus de 90 km de sentiers balisés longeant les côtes vous attendent. Il faut compter 4 jours pour faire le tour de l’île à pied mais si vous n’êtes là que le temps d’un week-end plusieurs itinéraires côtiers et intérieurs sont répertoriés sur cette carte. Vous pourrez choisir les meilleurs sentiers à parcourir et les spots que vous ne voulez pas manquer. On vous recommande fortement les 10 km reliant Locmaria au Grand Cosquet qui vous fera passer par la plage Port-blanc, la crique de Port-Maria, la pointe Kergolay, d’Arzic, la crique de Port Lost kah, du Skeul en terminant par la Pointe Pouldon. Tant de merveilles qui raviront vos yeux émerveillés !

Sur cette même carte, vous trouverez également des itinéraires cyclistes pour découvrir ces paysages insulaires. Si vous n’avez pas votre vélo, plusieurs loueurs sont présents sur l’île.

2 – LES ÎLES HŒDIC ET HOUAT

À quelques kilomètres de Belle-Île se trouvent deux îlots bretons qui ne manquent pas de charme.

Plage de Men Groah

Hœdic – Men Groah Plage

On commence par Hœdic avec ses 2,5 km de long et ses 113 habitants. Vous pourrez vous y rendre d’avril à septembre au départ de Quiberon avec la compagnie Océane

Bien moins connue que sa grande sœur Belle-Île, Hoëdic rendra votre séjour sauvage et insolite. Sur cet îlot, le temps s’arrête et vous y foulerez les galets polis de vos pieds nus, et savourerez la brise marine et les rayons de soleil caressant votre visage. Alors avant de vous y rendre, ne prenez que le nécessaire et découvrez-vous minimaliste : un maillot de bain, une crème solaire, un chapeau, un coupe-vent (on n’oublie pas qu’on est en Bretagne et que le temps peut changer d’une minute à l’autre) et une bonne paire de sneakers car à Hoëdic il n’y a pas de voiture !

Tips : Il n’y a aucun distributeur sur l’île alors pensez à retirer sur le continent avant de venir.

Vous êtes fin prêt pour la découverte de ce petit bout de terre en randonnant de plage en plage sur ses 8 km de côtes. Si vous venez hors saison, vous pourrez sûrement profiter de quelques plages pour vous tout seul tel un Robinson Crusoé, mais il faudra être plus courageux pour s’y baigner.

Pour en apprendre davantage sur Hoëdic, son fort accueille des expositions sur l’histoire de ses habitants et relate les découvertes archéologiques qui y ont été faites. Vous pourrez également réserver des sorties “découverte faune et flore” avec un guide.

Si vous souhaitez dormir sur l’île, pensez à réserver en avance, car les hôtels et campings sont peu nombreux et sont rapidement bookés.

La côte nord d'Houat

Côte nord-ouest de Houat

À 20 min en bateau depuis Hoëdic, vous vous rendrez facilement à l’île d’Houat pour y poursuivre votre week-end. Cette île est un peu plus grande que sa sœur jumelle avec 17 km de côte. 

L’île est d’ailleurs bordée tout du long par un sentier pédestre qui vous fera découvrir un littoral à couper le souffle. C’est l’occasion de faire le tour pour découvrir ses plus belles plages dont la grande plage de Trearc’h Er Goured avec son eau d’une clarté spectaculaire.

D’autre part, l’île de Houat agit pour sa protection et la défense de sa biodiversité alors vous y rencontrerez des amoureux de la nature et amis des océans. Le musée de l’éclosarium vous invite à la découverte du monde marin si vous voulez en découvrir plus.

Événement : Tous les 15 août à Houat et Hoëdic se passe un étrange rassemblement de navires pour baptiser tous les nouveaux bateaux. Si vous êtes de passage au mois d’août, n’hésitez pas à participer à ce baptême hors du commun, c’est un souvenir qui vous restera en mémoire un bon moment.

3 – LES ÎLES CHAUSEY 

Les îles Chausey

Îles Chausey

À présent on se dirige vers la Normandie pour découvrir les 65 hectares de l’archipel de Chausey. Pour vous y rendre à tout moment de l’année, nous vous conseillons de partir du port de Grandville où vous troquerez votre véhicule contre les vedettes Jolie France. Vous débarquerez sur la Grande Île après 40 minutes de traversée accompagné par des dauphins ou des phoques si vous êtes chanceux !

Les îles Chausey sont une pépite sauvage de la région normande. Très peu habitées (30 habitants) et classées espaces naturels protégés, les voitures y sont proscrites alors profitez-en pour vous déconnecter et vous ressourcer.

Vous pouvez commencer par visiter les 45 hectares de la Grande Île en sillonnant son sentier pédestre. Vous y découvrirez le phare et le centre-ville de l’île où se trouve un village de pêcheurs pittoresque. 

Après une bonne marche, choisissez une de ces 6 plages de sable blanc pour vous prélasser au soleil et faire un petit plongeon. On vous conseille celle de Port Homard pour ses eaux cristallines.

Pour un peu plus de sport (mais pas trop, vous êtes quand même en vacances), vous pouvez vous essayer à la pêche à pied et découvrir les parcs à moules et huîtres. Embarquez pour une petite virée en bateau le temps de découvrir l’archipel dans sa totalité avant de repartir vers le continent.

4 – L’ÎLE DE GROIX

Ile de Groix

Île de Groix

Retour en terre bretonne après une traversée en bateau de 45 min depuis Lorient. Vous débarquerez à Groix, une île pleine de charme et d’authenticité : un incontournable de la Bretagne sud.

Une escapade sur cette île classée  « Natura 2000 » vous permettra parcourir ce petit bout de terre de 8 km3. Ici, les piétons et cyclistes sont rois alors abandonnez tout véhicule motorisé et partez à l’aventure. 

À pied, 5 sentiers de randonnée balisés de 5 à 14 kms sillonnent l’île tandis qu’à vélo vous aurez l’occasion de pédaler au travers des 40 km de sentiers en louant votre vélo sur l’île. Vous traverserez des villages, des ports et des phares pleins de charme avant de vous reposer sur une de ses plages au sable fin pour une baignade et une pause déj aux Alizés. Vous pourrez vous arrêter aux Grands Sables ou à Poullziorek qui se trouve juste avant le village de Quelhuit. La crique est assez difficile d’accès et on ne peut s’y rendre qu’à marée basse mais le jeu en vaut la chandelle ! On la surnomme aussi « Tahiti beach », on vous laisse deviner pourquoi. 

Après cette journée ensoleillée, asseyez-vous à une terrasse pour déguster un bon café. Pour l’anecdote, les habitants de l’île sont surnommés les « greks » qui en breton signifie « cafetière » alors le fameux breuvage est une vraie institution sur l’île. 

Événement : En août, le 7e art fait sa place le temps de 5 jours sur la petite île. Le Festival international du Film insulaire de Groix programme chaque année près de 80 films à voir en salles, sous chapiteau ou en plein air pour profiter des soirées estivales.

5 – L’ÎLE-DE-BRÉHAT

Ile de Bréhat

Île-de-Bréhat

Pour finir notre top 5 des îles caraïbesques rendez-vous dans les Côtes-d’Armor. À quelques kilomètres de Paimpol, dirigez-vous vers l’embarcadère Pointe de l’Arcouest pour une traversée de 10 minutes en direction de l’île-de-Bréhat. On la surnomme aussi l’île aux fleurs pour sa diversité de variété ramenée par les marins au cours de leurs expéditions. Les fleurs y poussent tout au long de l’année grâce au microclimat particulièrement doux en hiver. Passiflores, jasmins, palmiers, figuiers… et par-dessus tout : l’agapanthe qui égaie les chemins de sa douce teinte de bleu mauve.

On parle de l’île-de-Bréhat mais en réalité il s’agit d’un archipel de 86 îlots qui apparaissent au gré des marées. Et il fut le 1er site naturel classé en France !

Cependant seule l’île principale se visite. Au sud, les habitats se sont développés et 414 Bréhatins y vivent à l’année, c’est ici que vous débarquerez. Vous pourrez flâner dans les ruelles du bourg entre les commerces, restaurants et loueurs de vélos parsemés d’agapanthe. Si vous n’avez pas prévu de pique-nique, restez dans le sud de l’île pour déjeuner au Crech Kerio. Vous y dégusterez de bons plats cuisinés avec des produits locaux et de saison (huîtres de Bréhat, poisson du jour, moules aux algues).

Un peu à l’écart vous découvrirez la chapelle Saint-Michel ainsi qu’un ancien fort de prison abritant les Verreries de Bréhat. Un artisanat de longue date sur l’île où vous observerez la magie du soufflage de verre et les créations uniques qui y sont proposées. 

Ensuite, arpentez les sentiers piétons ou cyclistes et le Pont ar Prat pour vous rendre dans la partie sauvage de Bréhat, plus au nord.  Il vous faudra traverser landes, rochers et plages avant d’atteindre le Phare du Paon au bout de l’île. Si vous voulez éviter la plage de Gwerzido, l’une des 5 plages de l’île il vous faudra partir explorer l’île en quête d’une crique pour vous y baigner. 

6 – L’ÎLE DE FRANCE

Sinon vous pouvez encore visiter les îles parisiennes, il en existe un paquet ! L’île de la Cité, l’île Saint-Louis, l’île aux Cygnes, l’île du Bois de Boulogne ou encore les îles du Bois de Vincennes … Vous avez l’embarras du choix ! 😉 

line

Découvrez les week-ends sur-mesure autour de ces îles paradisiaques

Partagez cet article