#ESCAPADE LE LONG DE LA CHAÎNE DES PUYS EN AUVERGNE

L’envie de découvrir cette région est venue un peu par hasard. C’est au retour de nos vacances dans le sud de la France, qu’on a découvert le Massif Central. Depuis l’autoroute du Soleil, on a eu un très bel aperçu de cette région de l’hexagone et lorsque l’occasion s’est présentée, on a décidé avec Andy de partir à la rencontre de l’Auvergne. Passionnés de voyage, on a pu découvrir les mythiques volcans du Puy-de-Dôme le temps d’un week-end. On vous raconte toutes nos aventures ici en espérant qu’elles vous donneront à votre tour, envie de partir à la rencontre de cette région encore peu connue.

#ESCAPADE LE LONG DE LA CHAÎNE DES PUYS EN AUVERGNE

L’envie de découvrir cette région est venue un peu par hasard. C’est au retour de nos vacances dans le sud de la France, qu’on a découvert le Massif Central. Depuis l’autoroute du Soleil, on a eu un très bel aperçu de cette région de l’hexagone et lorsque l’occasion s’est présentée, on a décidé avec Andy de partir à la rencontre de l’Auvergne. Passionnés de voyage, on a pu découvrir les mythiques volcans du Massif Central le temps d’un week-end. On vous raconte toutes nos aventures ici en espérant qu’elles vous donneront à votre tour, envie de partir à la rencontre de cette région encore peu connue.

A 2h36 de Lyon et à 4h46 de Paris

Budget de 132€/pers.

Voiture nécessaire

Week-end romantique

Carole & Andy

Les randonnées, la photographie et la Bretagne
line

Voici une petite carte qui vous permettra de découvrir les différents points d’intérêts de notre week-end et de vous repérer plus facilement.

line

1. DÉTENTE À LA BOURBOULE

En se renseignant avant de partir en week-end, on a découvert la charmante commune de la Bourboule. Nichée au milieu des montagnes, cette cité de la Belle Époque est réputée pour ses eaux thermales. On a donc décidé de passer la matinée aux Grandes Thermes de La Bourboule.

Le site est connu pour exploiter la source Perrière dont les eaux sont puisées à 87 m de profondeur et où la température à la sortie est de 58 degrés environ. On a passé près de 3h à se faire chouchouter dans ces termes. On a commencé par l’espace balnéothérapie où plusieurs douches et bains bouillonnants se succèdent avant de terminer par un massage détente. Il est même possible de visiter les coulisses du site et de s’aventurer dans le sous-sol de l’établissement pour découvrir le dédale de canalisations et de systèmes de refroidissement.

Tips : Les Grandes Thermes de La Bourboule sont ouvertes de février à novembre. On vous invite à regarder les dates d’ouverture sur le site web de l’établissement pour être sûr de pouvoir profiter de votre parenthèse de détente au cœur de l’Auvergne.

L’après-midi, on avait prévu de s’attaquer au Puy-de-Sancy. Mais avant cela, on a décidé de prendre quelques forces au relais de la Toinette. Situé dans la commune de Murat-le-Quaire, ce charmant établissement vous propose de goûter aux spécialités auvergnates (le Pounti, les lentilles du puy, la potée auvergnate, les tripoux d’Auvergne…)  Andy, comme moi, avons porté notre dévolu sur la Truffade. On vous recommande tout de même de réserver en avance car le restaurant est une adresse plutôt réputée.

2. ASCENSION DU PUY-DE-SANCY

Nos forces prises, on a repris la voiture en direction du Puy-de-Sancy. En arrivant sur place, on s’est garé au parking du téléphérique dans la commune de Mont-Dore.

Culminant à près de 1885 mètres d’altitude, il s’agit du plus grand sommet du Massif Central. Jusqu’en 2012, il était même possible de monter à son sommet en voiture. Désormais, pour accéder à ce volcan éteint il y a plus de 5 millions d’années, il faut emprunter le téléphérique du Puy-de-Sancy ou s’aventurer sur les sentiers de randonnée qui le jalonnent.

Pour profiter au maximum de la vue sans se fatiguer, on a décidé d’embarquer à bord du téléphérique pour une traversée de 5 minutes. Tout au long de notre ascension, on a profité d’un premier aperçu de la vue qui nous attendait au sommet. De part et d’autre, une vaste nature s’étendait devant nous. On a même pu apercevoir quelques chamois.

Il nous a tout de même fallu faire un peu de marche puisqu’à notre arrivée, un escalier en bois de 864 marches nous faisait face. On a pris notre courage à deux mains et on est partis pour une petite promenade de 15-20 minutes. Plus on montait, plus la vue s’annonçait grandiose. 

Finalement, on est arrivés en haut du volcan le plus haut de la France métropolitaine et on a pu profiter d’un panorama à 360°. On avait alors un beau point de vue sur l’ensemble de la chaîne des Puys et on pouvait apercevoir au loin le puy Redon, le val de Courre ou encore le col de la Cabane. Une table d’orientation située sur le site nous a permis de mieux nous repérer. Les nuages venus jouer à cache-cache, ce jour-là, avec le soleil rendaient le lieu encore plus magique et même mystique. 

Tips : Pensez à regarder la météo avant de vous rendre au Puy-de-Sancy pour être sûr de profiter d’une vue bien dégagée.

Comme on l’a évoqué un peu plus tôt, il est également possible de se rendre au sommet du Puy-de-Sancy grâce à des sentiers de randonnée. On vous recommande celle d’environ 7 km (3h30) dont le point de départ se trouve sur le parking du téléphérique.

Tips : Même si on sortait à peine de l’été, le vent soufflait fort en haut. On vous recommande de prendre un coupe-vent avec vous, sans oublier de l’eau et des bonnes chaussures de randonnée.

3. LA RONDE DES CASCADES

Conquis par cette randonnée, on a décidé de poursuivre notre aventure vers la ronde des Cascades.

À moins de 20 minutes en voiture du Puy-de-Sancy, cette petite promenade d’environ 1h nous a permis de découvrir deux des plus belles cascades de l’Auvergne. On s’est garé sur le parking du cimetière paysager à Mont-Dore où le départ de la randonnée se situe. Dès le début, la couleur est annoncée : une promenade tranquille et facile nous attend. C’est également la période idéale pour s’y rendre puisqu’on n’a croisé personne au mois de septembre et on a pu profiter des belles couleurs automnales pour faire le plein de photos et de souvenirs. 

Le sentier, d’abord goudronné, se transforme peu à peu en terre tassée et longe presque tout du long une petite rivière. Au milieu du parcours, on a même pu se détendre dans la clairière du site constellée de tables de pique-nique.

Après quelques minutes de marche, on est finalement arrivés à la première cascade de cette randonnée : la cascade de Queureuilh. Haute de 20 m, elle a la particularité de s’écouler sur des orgues basaltiques. 

En poursuivant notre chemin, la cascade du Rossignolet s’est dévoilée à nous. Elle tient son nom du doux murmure du ruisseau de l’Enfer dans lequel elle se jette et qui évoque le chant d’un rossignol. 

Finalement, on a mis près de 2h avec toutes les pauses photos que l’on a faites. On s’est ensuite rendus à notre hôtel le Russie située dans la même commune. Cet hôtel 3 étoiles nous a permis de loger le temps d’une nuit dans son cocon qui prend la forme d’un chalet cosy.

4. ESCAPADE AU SOMMET DU PUY-DE-DÔME

Le lendemain, on s’est attaqué au Puy-de-Dôme. En préparant notre week-end, on s’est aperçu que le site était très prisé des touristes et que le parking était rapidement complet. On est donc parti très tôt de notre hôtel pour s’assurer d’avoir une place et de ne pas devoir garer notre voiture trop loin.

Plusieurs sentiers de randonnée permettent d’accéder au sommet du Puy-de-Dôme comme le chemin des Chèvres, le chemin des Pèlerins ou encore le chemin des Conquérants. On a décidé d’emprunter le chemin le plus connu, celui des Muletiers qui permet de passer par le col de Ceyssat. Il faut compter entre 2h et 3h pour profiter pleinement du site et des différents points de vue.

Là aussi, la randonnée s’annonce assez facile puisque le sentier est peu caillouteux et ne possède qu’un dénivelé de 350 m. Tout du long, on a pu suivre notre ascension grâce aux numéros indiqués dans les virages (il y en a 15).

Après environ 45 minutes de marche, on est finalement arrivés au sommet du Puy-de-Dôme. De là-haut, on a pu profiter d’une belle vue sur l’Auvergne et du ballet des parapentistes venus faire le plein d’adrénaline et de paysages.

On y a même découvert trois espaces de restauration qui nous ont permis de faire une pause bien méritée. Malheureusement fermée lors de notre visite, la maison du Site accueille en temps normal différentes expositions sur l’histoire de ce volcan. On a malgré tout pu admirer au sommet du Puy-de-Dôme les vestiges du temple de Mercure.

Érigés au cours du 1er siècle par les habitants de la cité d’Augustinemetum des Arvernes, l’actuelle Clermont-Ferrand, ces ruines ont été révélées lors des fouilles de 1875 et celle du début du 20e siècle.

Tips : On vous recommande de visiter le Puy-de-Dôme au lever du soleil ou de vous y rendre au coucher du soleil pour profiter d’un spectacle unique sur la chaîne des Puys (et seul au monde 😉 ). Pensez tout de même à prendre une lampe frontale pour faire le retour de nuit en toute sécurité.

Il est également possible de visiter le Puy-de-Dôme de manière unique grâce au Panoramique du Puy-de-Dôme. Vous pourrez embarquer à bord d’un petit train à crémaillère et profiter de votre ascension pour admirer le superbe panorama sur les volcans d’Auvergne.

5. VISITE DE CLERMONT-FERRAND

On a profité des quelques heures qui nous restaient pour nous rendre à Clermont-Ferrand. Point de départ idéal pour découvrir l’Auvergne et ses volcans, la ville regorge de secrets et de trésors encore méconnus de nous.

On a commencé notre visite par la cathédrale Notre Dame de l’Assomption qu’on a particulièrement appréciée avec sa façade à base de pierres de Volvic, une roche très présente en Auvergne. Entourant la cathédrale, la place Victoire se caractérise par sa fontaine qui trône en son centre et ses nombreux cafés et restaurants qui la bordent. On en a profité pour faire une petite pause sur l’une des terrasses de ce lieu très prisé de Clermont-Ferrand avant de poursuivre notre découverte par la rue du Gras depuis laquelle on a pu profiter d’une belle perspective sur l’édifice religieux. On n’a pas manqué l’occasion de se rendre sur la place de Jaude pour y admirer la statue équestre Vercingétorix. Mais déjà, il était temps pour nous de rentrer.

Tips Si vous faites une halte à Clermont-Ferrand, on vous recommande de visiter le musée Michelin, la basilique Notre-Dame du Port, le parc Montjuzet, le musée d’art Roger Quilliot ou encore le FRAC d’Auvergne.

6. PETIT MOT DE LA FIN

On a adoré passer ce week-end en Auvergne et on ne manquera pas, dès que l’occasion se représentera, d’y retourner. Si vous souhaitez, vous aussi, passer un week-end en Auvergne, on vous recommande vivement de visiter les puys mais également de chercher des sites moins connus de la région comme les cascades et les parcs naturels. On vous conseille aussi de préférer vous y rendre en été pour profiter de la fraîcheur de la région ou en automne pour vivre l’été indien comme au Canada. Si vous vous y rendez en hiver, prévoyez des vêtements chauds et des chaînes pour votre voiture car il y fait très froid.

line

Vous avez aimé le week-end de Carole & Andy ?

RÉSERVEZ-LE !

C'est parti !
Partagez cet article