#ESCAPADE DANS LE MASSIF BEAUFORTAIN

On se retrouve pour un nouveau week-end, cette fois, dans le département de la Savoie et plus précisément dans le massif du Beaufortain. On est parti découvrir avec Julian, le barrage de Roselend , le lac des Tempêtes par le barrage de Saint Guérin et on a profité de notre visite de la coopérative laitière pour déguster un peu de Beaufort. On vous raconte toutes nos aventures ici 😉

#ESCAPADE DANS LE MASSIF BEAUFORTAIN

On se retrouve pour un nouveau week-end, cette fois, dans le département de la Savoie et plus précisément dans le massif du Beaufortain. On est parti découvrir avec Julian, le barrage de Roselend , le lac des Tempêtes par le barrage de Saint Guérin et on a profité de notre visite de la coopérative laitière pour déguster un peu de Beaufort. On vous raconte toutes nos aventures ici 😉

A 2h21 de Lyon et à 5h44 de Paris

Budget de 154€/pers.

Voiture nécessaire

Week-end romantique

Justine et Julian

Justine & Julian

Les randonnées, la photographie, le vélo et les Alpes
line

Voici une petite carte qui vous permettra de découvrir les différents points d’intérêts de notre week-end et de vous repérer plus facilement.

line

1. LE BARRAGE DE ROSELEND

Après avoir fait environ 35 minutes de voiture depuis notre chambre située à Notre-Dame-de-Bellecombe, on est arrivés à Beaufort mais ne vous arrêtez pas tout de suite dans le village. On part en direction du barrage de Roselend à 16 km de là.

Tips : Ouvert du 15 mai et 15 octobre, on vous recommande d’arriver tôt le matin sur le parking tôt  pour éviter la foule et profiter pleinement de la vue le temps de quelques photos.

Dès qu’on est arrivés sur le parking, on a eu un bel aperçu sur l’immensité de ce barrage dominé par le Roc du Vent, mais aussi le Mont-Blanc en toile de fond. On a particulièrement aimé le contraste entre le bleu profond de l’eau et le vert des pâturages qui nous a tout de suite saisit.

2. LA CHAPELLE SAINTE MADELEINE

Depuis le parking du barrage de Roselend, on a longé la route et on a pu profiter d’un beau point de vue sur la chapelle Sainte Madeleine avec un panorama toute en longueur sur le barrage.

On a profité de ces quelques instants seuls au monde pour prendre la chapelle en photo sous toutes ses coutures avant de reprendre la voiture en direction du Corné de Roselend, perché à 1968m d’altitude.

Tips : Pour les amateurs de randonnées, plusieurs sentiers s’offrent à vous, comme le petit tour du lac de Roselend ou la boucle de Roselend par la pierre Menta.

3. LA COOPERATIVE LAITIERE

De retour dans le village de Beaufort, on a eu envie de découvrir la fabrication de ce fromage.

En arrivant devant la coopérative laitière du Beaufortin, on a été charmé par la façade peinte. A l’intérieur, on a pu observer toutes les étapes de fabrication du fromage dans les sous-sols avant d’assister gratuitement à une projection du film « Au pays de Beaufort ». Et, bien sûr, le meilleur pour la fin avec la dégustation du fromages.

Tips : Vous pouvez prolonger l’expérience en visitant les caves d’affinage pour 2€/pers., mais aussi en achetant du fromage dans les distributeurs automatiques en dehors des horaires d’ouverture.

L’heure du repas approchant, on s’est arrêté au « Bus givré » qui propose des tartines, des hot dogs et des salades. Un lieu surprenant et inhabituel pour manger ou même goûter.

4. VISITE DE BEAUFORT

Après s’être restaurés, on est partis visiter à pied le village. On a découvert l’église Saint Maxime, ses jolies ruelles et le pont fleuri qui permet de traverser le Doron, une rivière qui serpente dans Beaufort. Après près d’une heure de flânerie, on est repartis vers le col des Saisies.

5. LA TOURBIERE DES SAISIES

En arrivant au col des Saisies, on a pris la direction de la tourbière du même nom. Ce lieu unique situé dans les Alpes est en réalité une réserve naturelle régionale et un site naturel de plus de 10 000 ans.

Les sentiers spécialement aménagés nous ont emmenés au cœur de cette tourbière pour découvrir ce biotope unique. Tout le long du sentier, on a découvert des plantes rares et uniques, et même des plantes carnivores. Plusieurs panneaux d’information ont constellés notre chemin et nous ont permis d’en savoir plus sur le fonctionnement de cet écosystème.

Tips : Pour protéger l’équilibre fragile du lieu, la tourbière des Saisies est ouverte du 1er mai eu 1er décembre.

6. LE BARRAGE DE SAINT GUERIN

Le lendemain, on s’est levés à l’aube et on est partis vers le barrage de Saint Guérin. Dès votre arrivée sur le parking, vous profiterez d’un beau point de vue sur le barrage.

On s’est empressées de prendre nos sacs à dos et de partir longer le lac de Saint Guérin. On a ensuite franchis une passerelle suspendue au-dessus du lac qui nous a permis de voir le site sous un nouvel angle.

Après quelques sensations fortes, on a décidé de faire la randonnée du lac des Tempêtes.

7. LE LAC DES TEMPÊTES

Et nous voilà partis pour une randonnée de 14 km avec un dénivelé de 810 m.

Dès le début du sentier, de beaux paysages s’offraient à nous. D’un côté, on avait la vue sur les alpages et de l’autre, la vue sur le barrage en contre-bas. Tout du long, on a longé, traversé et arpenté le ruisseau de la Louze.

Tips : Pensez à vous équiper de bonnes chaussures de randonnée, le sentier est parfois glissant et à prendre une veste avec vous, car le le vent est bien présent au sommet !

Après près d’une heure de marche, on est arrivés à un ancien chalet d’alpage au sommet du col de la Louze. On a ensuite pris la direction du lac des Tempêtes via un sentier entre verdure et roches avant d’arriver finalement à notre destination.

Niché entre deux montagnes à 2131m d’altitude, ce lac d’altitude aux reflets bleu foncé nous appelait. Une pause s’imposait ! On en a profité pour pique-niquer sur les bords du plan d’eau.

Après notre repas, on est retournés au parking. La randonnée nous aura pris environ 4h dont 2h15 de montée.

8. HAUTELUCE

Véritable petit paradis du Beaufortain situé à 7 km des Saisies : la commune de Hauteluce était la prochaine et dernière étape de notre week-end.

En nous promenant dans les ruelles du village, on a pu avoir une vue saisissante sur le Mont-Blanc avant de faire une pause devant l’église Saint Jacques d’Assyrie et son clocher à bulbe, classés Monument Historique.

Sur le chemin du retour vers notre appartement, on s’est arrêtés pour dîner au restaurant de « Chez Francine » à Notre-Dame-de-Bellecombe. On a particulièrement apprécié leurs « Diots » et leur incontournable tarte aux myrtilles.

line

Vous avez aimé le week-end de Justine & Julian ?

RÉSERVEZ-LE !

C'est parti !
Partagez cet article