#RANDONNÉES, LACS ET CASCADES DANS L'ARIÈGE

On aime beaucoup voyager avec Corentin, il nous arrive même parfois de lancer une fléchette sur une carte de France et de partir sur un coup de tête 🙂 Cette fois-ci, notre choix s’est porté sur l’Ariège. On s’est donc rendu dans les Pyrénées depuis le Finistère, là où nous habitons. On a profité d’un week-end pour découvrir le lac de Bethmale, le cirque de Cagateille et même la cascade de Léziou. On vous raconte tous nos souvenirs et nos conseils ici en espérant que vous aurez aussi envie de découvrir cette face cachée des Pyrénées.

#RANDONNÉES, LACS ET CASCADES DANS L'ARIÈGE

On aime beaucoup voyager avec Corentin, il nous arrive même parfois de lancer une fléchette sur une carte de France et de partir sur un coup de tête 🙂 Cette fois-ci, notre choix s’est porté sur l’Ariège. On s’est donc rendu dans les Pyrénées depuis le Finistère, là où nous habitons. On a profité d’un week-end pour découvrir le lac de Bethmale, le cirque de Cagateille et même la cascade de Léziou. On vous raconte tous nos souvenirs et nos conseils ici en espérant que vous aurez aussi envie de découvrir cette face cachée des Pyrénées.

A 1h11 de Toulouse et 7h41 de Paris

Budget de 69€/pers.

Voiture nécessaire

Week-end romantique

line

Voici une petite carte qui vous permettra de découvrir les différents points d’intérêts de notre week-end et de vous repérer plus facilement.

line

1. PETIT ARRÊT A LA CHAPELLE NOTRE-DAME DE LA GOUTTE

En direction de la boucle des Mazeres, on a croisé une charmante chapelle qui borde la route vers Sainte-Croix Volvestre. La petite chapelle Notre-Dame de La Goutte située dans le village de Montardit, a été construite entre 1968 et 2001 par l’Abbé Jean-Marie Piquemal. Encore aujourd’hui, elle a conservé toute l’authenticité et le caractère de la région et a su nous charmer dès notre arrivée. On n’a pas manqué l’occasion de prendre quelques photos avant de poursuivre notre route.

Chapelle Notre-Dame de la Goutte

2. RANDONNÉE DE LA BOUCLE DES MAZÈRES

En arrivant à la boucle des Mazeres, on a rapidement trouvé le parking gratuit qui signalait le départ de la randonnée et nous voilà partis pour 1h15 de marche. On a arpenté tout du long un petit chemin aménagé et facilement praticable qui nous a permis de prendre notre temps et d’apprécier la nature qui nous entourait. A un moment, la forêt s’est dégagée pour nous laisser apercevoir une vallée coupée en deux par la rivière du Riberot. Au bord, une jolie auberge ‘‘La maison du Valier” nous invitait à nous réchauffer dans ce petit gîte d’étape le temps d’une pause gourmande. On en a profité pour se reposer un peu et goûter aux produits locaux de la région avant de reprendre la suite de notre escapade au cœur des Pyrénées. Pendant notre promenade, on a découvert la faune et la flore qui habitent la réserve du Valier et on s’est laissé aller à la détente quelques instants dans la petite vallée du Riberot avant de rejoindre notre prochaine étape : le lac de Bethmale.

La boucle des Mazères

3. DÉTENTE AU BORD DU LAC DE BETHMALE

On a beaucoup entendu parler du lac de Bethmale alors on a décidé de faire une petite pause au bord de ses eaux. Juste à côté du site, on a trouvé un petit parking gratuit qui nous permettait de rejoindre le sentier facilement. Ce dernier est d’ailleurs assez bien aménagé et permet de rejoindre le lac facilement. On a marché pendant environ 20 minutes dans la forêt avant d’arriver finalement sur le lac de Bethmale. Tout de suite, on a été saisi et surpris par la couleur de l’eau aux nuances bleues et vertes qui rappellent l’écrin de verdure qui l’entoure. 

La légende raconte que le lac tiendrait ses couleurs de la robe bleue et verte, restée au fond, d’une méchante sorcière qui habitait la région et terrorisait les habitants du village. Ces derniers ont réussi à la faire fuir en la faisant sauter dans le lac.  

On a emprunté le petit sentier qui fait le tour du lac pour l’apprécier sous toutes ses coutures et on a même découvert un petit gîte qui bordait ce plan d’eau. En nous renseignant dessus, on a découvert qu’il était détenu par l’ONF et qu’il pouvait accueillir jusqu’à 14 personnes. 

Tips : La baignade dans le lac de Bethmale est malheureusement interdite afin de protéger le site et la biodiversité qui l’habite.

Lac de Bethmale

4. BATAILLE DE NEIGE À L'ÉTANG DE LERS

On a ensuite repris la route pendant environ 1h pour rejoindre notre prochaine destination : le massif des Trois Montagnes. Il nous a fallu seulement 5 minutes de marche pour arriver sur le site et découvrir le Mont Béas se mirer dans la neige et la glace de l’étang de Lers. On s’est alors aventuré sur le ponton de l’étang avant d’emprunter un petit chemin qui nous a permis d’en faire le tour. 

Lors de notre venue, en décembre, nous n’avons pas croisé grand monde à part quelques randonneurs et skieurs de fond amateurs de neige mais en été, il en est tout autre. De nombreuses activités sont organisées autour du lac (pêche à la truite, parapente…) et il est même possible de croiser quelques troupeaux de vaches et de chevaux de Mérens autour de l’étang.

Tips : En hiver, l’accès au site se fait uniquement depuis Massat – Le Port depuis la A64. En été, vous pourrez le rejoindre depuis Massat, Aulus-les-Bains et Vicdessos. 

Finalement, on s’est laissé, nous aussi, tenter par la neige et on s’est rendu à la station Ustou Guzet pour s’essayer à la luge et faire quelques batailles de neige. La nuit a fini par vite tomber et il est déjà temps pour nous de rejoindre notre hébergement dans la résidence le Vallon Blanc. On a passé la nuit dans Le Studio 31, un petit havre de paix et de cocooning que l’on vous recommande si vous vous rendez sur les lieux pour profiter de la station de ski ou simplement de la nature.

Tips Avant de vous rendre sur place, prévoyez bien de prendre des chaînes pour votre voiture.

5. RANDONNÉE À LA CASCADE D’ARS

Le lendemain, on a décidé de faire la randonnée vers la cascade d’Ars. Après avoir fait environ 30 minutes de route depuis notre hébergement en direction de la station Guzet, on a découvert un petit parking au premier virage et le départ de notre circuit. On s’est enfoncé progressivement dans une jolie forêt de hêtres en direction du GR10 pour une randonnée d’environ 3 heures. On vous recommande pour cette randonnée d’être un peu entraîné pour la faire ou de prévoir plus de temps pour être tranquille. 

Après quelques kilomètres, on pouvait déjà observer la rivière Gave de Pau serpenter en dessous du pont de l’Artigous. Pendant près d’1h30, on s’est laissé happer par ce havre de paix avant de finalement découvrir la cascade d’Ars. Il était temps pour nous de faire une petite pause et de profiter de cette chute d’eau naturelle de 246 mètres des Pyrénées. En réalité, cette cascade est composée d’une grande chute de 100 mètres qui alimente plusieurs cascadelles. On a profité du lieu quelques instants avant de repartir vers le parking et notre prochaine visite : le cirque de Cagateille.

Tips Vous pouvez faire une boucle depuis une partie du GR10 et profiter de l’occasion pour passer près de l’étang de Guzet. 

6. DÉCOUVERTE DU CIRQUE DE CAGATEILLE

Là aussi, il nous a fallu faire un peu de route (environ 45 minutes) pour rejoindre le cirque de Cagateille, notre prochaine étape dans les Pyrénées et l’Ariège. Cette petite randonnée d’une heure est très facile et est même classée comme étant familiale.

Dès le départ, on a trouvé plusieurs tables de pique-nique, un point d’eau et des panneaux nous indiquant les lieux d’intérêts et la direction. On s’est alors engagé sur le sentier et on était parti pour 3 kilomètres environ de marche. Tout du long, on a profité de la forêt et de grands espaces qui nous permettent d’avoir un aperçu sur ce qui nous attendait. On n’a pas vu passer le temps sur le chemin et déjà, on était arrivé dans le vaste cirque glaciaire de Cagateille. Un large panorama s’est offert à nous et nous a permis de découvrir en son centre une petite rivière qui serpentait entre la biodiversité du lieu. En la longeant, il était même possible de découvrir l’étang de la Hillette.

Sur le retour, on a décidé de profiter de l’espace aménagé au début de cette randonnée pour pique-niquer avant de reprendre la route vers notre dernière destination : le Tuc de Peyre Mensongère.

Tips En cas de neige, prévoyez de bonnes chaussures et même des bâtons de randonnée pour ne pas risquer de glisser. 

Randonnée cirque de la Cagliatelle

7. PANORAMA À 360° AU TUC DE PEYRE MENSONGÈRE

On a terminé notre week-end par le Tuc de Peyre Mensongère. Depuis Saint-Lizier d’Ustou, vous pouvez vous rendre en haut de la côte où se trouve le départ. Mais on vous recommande d’y aller en 4×4 puisqu’il s’agit d’un chemin caillouteux et d’autant plus difficile en hiver. On a réussi à monter, doucement mais sûrement, et on s’est garés dans l’un des virages de la côte. Mais vous pourrez aussi garer votre voiture dans le village et entreprendre de rejoindre le départ à pied. 

On a réussi à rejoindre le départ en voiture avec grande difficulté mais cela nous a permis d’accéder au Tuc de Peyre Mensongère en environ 35 minutes. On a suivi le GR10 sur une pente assez sèche et on est finalement arrivés au sommet après maints efforts pour y découvrir un panorama saisissant. Tout autour de nous, les Pyrénées s’offraient à nous à perte de vue et ses monts enneigés nous donnaient déjà envie de retourner passer un week-end en Ariège. On a profité quelques instants du site mais on ne s’est pas trop attardé car au loin, le soleil entamait déjà sa descente vers l’aurore.

Tuc de Peyre Mensongère

8. BONUS : LA CASCADE DE LÉZIOU 

Si vous avez le temps, on vous recommande de vous rendre à la cascade de Léziou. Vous pourrez vous y rendre grâce un petit sentier de 2 kilomètres environ, très facile d’accès qui vous plongera au cœur des Pyrénées. Après 30 minutes de marche environ, la cascade de Léziou se dévoilera enfin à vous. 

Tips : Pour les plus courageux, vous pourrez poursuivre votre promenade vers la cascade de la Bégé et effectuer une boucle.

line

Vous avez aimé le week-end de Lou & Corentin ?

RÉSERVEZ-LE !

C'est parti !
Partagez cet article