Ce week-end, partez à l’abordage de l’île d’Ouessant avec nos 15 idées : flânerie dans le bourg de Lampaul, visite du musée des Phares et des Balises, panorama depuis les pointes de Pern, de Kadoran, de Port Doun et de Penn Arlan, voyage dans le temps à l’écomusée du Niou, découverte du moulin de Run Glaz et de Karaes, concert sur l’île d’Ouessant, escapade sur l’archipel de Molène…

1. OUESSANT

Située à une vingtaine de kilomètres de la côte ouest du Finistère et entourée de plusieurs îlots, rochers et récifs, l’île d’Ouessant est le point le plus à l’ouest de la France métropolitaine et est la dernière étape avant l’Amérique. Prenant forme sur 8 kilomètres de long et 4 kilomètres de large, cette terre est le refuge de nombreux oiseaux marins, de chevaux nains, de moutons d’Ouessant (la plus petite espèce de moutons au monde), d’abeilles noires et de phoques gris (que vous pourrez croiser pendant votre traversée vers l’île).

Ouessant se caractérise aussi par ses deux visages : au sud, la côte se pare d’une riche végétation comme les bruyères, les ajoncs, les ronces et leurs mûres et pas moins de 500 espèces de plantes. Tandis qu’au nord, le paysage est plus sauvage et la végétation se fait rare dû au vent et au sel. 

Un dépaysement total vous attend sur l’île d’Ouessant et pour ne rien manquer pendant votre séjour, on vous invite à suivre cette petite carte qui recense tous les lieux incontournables de l’île principale.

2. LAMPAUL

Commencez votre week-end à Ouessant en vous rendant au cœur de la capitale de l’île : le bourg de Lampaul. Seul village de cette terre sauvage, il se caractérise par ses maisons typiques et anciennes aux volets peints en bleu ou en vert, les couleurs d’Ouessant. 

Au fil de vos pas dans les ruelles de Lampaul, vous pourrez découvrir le vieux cimetière qui rappelle les périls de la navigation aux alentours de l’île et le port où viennent accoster les bateaux en cas de vents trop forts. Ne manquez pas dans le centre, la maison penchée qui a été le premier hôtel de l’île et l’église Saint Pol-Aurélien qui se pare d’un beau jeu de lumière quand le soleil pointe le bout de son nez. 

Si vous souhaitez découvrir l’île à vélo, c’est ici que vous pourrez louer des vélos et partir à la rencontre des paysages insolites qui parsèment l’île.

3. LES PHARES D’OUESSANT

L’île d’Ouessant est caractérisée pour ses eaux difficilement praticables et est cernée par cinq phares, dont deux en mer. Au large, vous pourrez apercevoir le phare de la Jument et celui de Kéréon. Sur terre, le phare du Créac’h, plus puissant phare d’Europe accueille aujourd’hui le musée des Phares et Balises. On vous recommande de vous y rendre de jour comme de nuit pour voir la danse des lumières qui se jouent sur la pointe. 

Vous trouverez également à Ouessant, le phare du Stiff, le plus ancien, qui se visite tous les jours d’avril à septembre. Mais aussi le phare de Nividic qui se situe au point le plus à l’ouest de la France métropolitaine et dont la construction a duré 24 ans (de 1911 à 1934) en raison de la difficulté d’accès au rocher le supportant.

4 – LE MUSÉE DES PHARES ET BALISES

Étape incontournable d’Ouessant et prochaine idée de votre week-end, le musée des Phares et Balises se situe sur la pointe du Créac’h. Installé dans l’ancienne salle des machines de la centrale qui alimentait en électricité le phare du même nom, ce musée vous plonge dans l’histoire passionnante de l’île ponctuée de naufrages, sauvetages et recherche de techniques d’éclairage. Vous y trouverez d’impressionnantes optiques et maquettes qui vous permettront d’en savoir plus sur la signalisation de l’Antiquité à nos jours, mais également la vie des gardiens de phare grâce à la reconstitution de la chambre du phare d’Armen.

SE RESTAURER

La duchesse Anne

Profitez de votre week-end sur l’île d’Ouessant pour déjeuner à la table de la Duchesse Anne. Situé dans le bourg de Lampaul, ce restaurant vous propose en terrasse avec la vue sur la mer, de déguster : huîtres, carpaccio de lotte aux agrumes, salade de Saint-Jacques, terrine de foie gras, soupe de poissons, pavé de boeuf, filet de lieu jaune, médaillon de lotte, filet mignon de porc au cidre, crème brûlée à la vanille, assiette de fromages bretons, Kouigh-amman, tiramisu breton aux pommes…

5. L’ÉCOMUSÉE DU NIOU

Premier écomusée de France, l’écomusée du Niou vous plonge dans la vie passée et actuelle d’Ouessant. Situé dans deux maisons traditionnelles, vous découvrirez à l’intérieur un aménagement similaire à un bateau où de multiples objets vous présentent la vie quotidienne des Ouessantins, mais également les défis du quotidien insulaire encore bien présent au 21ème siècle.

6. LA POINTE DE PERN

Dernière étape avant l’Amérique, l’île d’Ouessant et plus particulièrement la pointe de Pern constitue l’extrémité de la France métropolitaine. Profitez de votre week-end sur l’île pour vous rendre dans ce paysage chaotique dépourvu de végétation si ce n’est les algues et les rochers. 

Par temps clair ou par tempête, mesurez-vous aux éléments qui viennent se déchaîner sur la pointe de Pern. Mais soyez prévenus, ce lieu de dépaysement total est protégé, il est donc interdit de ramasser quelques souvenirs que ce soit, même un galet.

7. PENN ARLAN

Étape incontournable d’Ouessant, la plage de Penn Arlan est très appréciée des Ouessantins qui viennent s’y rafraîchir par temps clair. Située au sud-est de l’île, elle dévoile des eaux turquoise et en saison, de belles couleurs violettes issues des bruyères. 

Le site est aussi connu pour abriter un charmant petit port de pêche, les vestiges de l’ancien château du Moyen-Âge resté inachevé et le seul cromlech de l’île. Il s’agit d’un site composé de plusieurs menhirs dressés et disposés en cercle que l’on daterait de l’âge du Bronze.

8. PORT DOUN

A l’inverse de la pointe de Pern, la pointe de Port Doun est réputée pour sa flore dont la star est la pelouse aérohaline, c’est-à-dire qu’elle résiste à la salinité des embruns. En vous aventurant à son bout, vous pourrez apprécier le temps d’une sieste, le tapis moelleux et épais qu’elle offre avant de vous rendre dans les multiples criques qui bordent l’anse de Porz Coret. Ne manquez pas à l’été le spectacle de jaune et de violet qui vient couvrir les landes avec la floraison des bruyères et des ajoncs.

SE RESTAURER

Ar Piliguet 

Faites une pause gourmande au restaurant Ar Piliguet pendant votre week-end à Ouessant et dégustez une cuisine authentique et inattendue accompagnée d’une belle carte des vins : terrine tout canard, oeuf parfait au saumon, salade d’oreilles de cochon, soupe de poissons, saumon bio en Gravlax, tartare minute de lieu, dos de cabillaud, lieu de ligne rôti à l’andouille, Saint-Jacques bretonnes, risotto, suprême de volaille, épaule d’agneau, joue de boeuf, riz au lait et caramel au beurre salé, pavlova mangue, cheesecake au citron, feuilleté ouessantin…

9. LA POINTE DE KADORAN

Dernière pointe de l’île d’Ouessant, la pointe de Kadoran se situe au nord-est et est le point culminant de l’île. Avancez au bord des falaises pour surplomber l’océan de près de 60 mètres de hauteur et voyagez aux confins de l’Irlande. Les visiteurs ont pour habitude de la comparer à la contrée verte, mais les Ouessantins préfèrent dire que c’est l’Irlande qui ressemble à leur île. 

C’est également là-bas que vous trouverez le phare du Stiff, le premier phare à être construit sur l’île en 1700 par Vauban. Au large se dessinent les traits de l’île Keller, une terre privée, mais qui abrite de rares espèces d’oiseaux dont vous pourrez apercevoir le ballet avec des jumelles. 

Pour ne rien manquer de ce site dépaysant, on vous recommande de longer pendant votre séjour, le sentier de randonnée qui serpente depuis le Stiff jusqu’à la pointe de Penn Ar Ru Meur.

10. LE MOULIN DE RUN GLAZ ET DE KARAES

À pied ou à vélo, ne manquez pas les moulins de Run Glaz et de Karaes qui sont les derniers restants à Ouessant. À l’origine, l’île était couverte de moulins qui servaient à moudre l’orge, la céréale de base pour l’alimentation des habitants, mais malgré le nombre impressionnant de moulins et leurs dimensions insolites : 3 mètres de haut pour 1,5 mètre de large, cela ne suffit pas à moudre tous les grains rendant les habitants dépendants du continent. 

C’est au cours du 19ème siècle qu’on voit apparaître des mini-moulins, qui pouvaient être orientés à la main, dans les jardins des Ouessantins. Parmi la centaine présente à l’époque, il ne reste que ces deux exemplaires qui sont en réalité des reconstitutions et dont celui de Karaes est le seul à pouvoir moudre des grains comme avant.

11. CÔTÉ ÉVÉNEMENTS

Peu importe la météo et le temps de traversée, les artistes et les événements ne manquent pas à Ouessant. Vous pourrez assister pendant votre week-end au :

  • Le salon insolite du livre insulaire
  • Au célèbre festival îlophone qui accueille divers concerts en plein air ; 
  • Les Musiciennes à Ouessant ;
  • Le concert des Fanfares ;
  • Et de nombreux autres concerts d’artistes du monde entier qui se jouent dans la salle l’Eskal, fief de Yann Tiersen. 

12. CÔTÉ GASTRONOMIE

Profitez de vos vacances sur l’île d’Ouessant pour goûter à sa spécialité : le ragoût d’agneau sous la motte. Composé d’agneau, de carottes, de pommes de terre, d’oignons et d’ail, il prend son goût traditionnel après près de cinq heures de cuisson dans une cocotte de fonte enfouie sous des mottes de tourbe incandescente. 

Vous pourrez également goûter au riz au lait dans les mottes, au farz oaled (un fard breton) et à la chilgik (saucisse) fumée dans les mottes. Mais il vous faudra réserver en avance pour vous assurer de les déguster. Vous retrouverez aussi sur l’île la traditionnelle spécialité bretonne que sont les crêpes et les galettes.

SE RESTAURER

Ty Korn

Laissez-vous tenter par la cuisine aux saveurs de la mer que sert le Ty Korn. Passez les portes de cette adresse incontournable d’Ouessant pour découvrir au rez-de-chaussée un pub en forme de demi-coque de bateau et à l’étage, un restaurant à l’ambiance chaleureuse qui vous propose : ceviche de crabe, accras de lieu d’Ouessant, brie gratiné à la truffe noire, lotte bardée de lards, purée de potimarron, cassoulet de haricots noirs avec cochon, crumble poire-pomme, gâteau à la banane…

13. SE RENDRE SUR L’ÎLE D’OUESSANT

Pour se rendre sur celle qu’on surnomme l’île au bout du monde pendant votre week-end dans le Finistère, rendez-vous au port du Conquet. De là, vous pourrez embarquer à bord de la compagnie Penn Ar Bed qui assure une liaison quotidienne avec l’île en été comme en hiver. Vous trouverez également sur le port de commerce, un parking gratuit dans la rue Jean Maris Le Bris. À partir du mois d’avril, la compagnie Finist’mer met en place des bateaux supplémentaires au départ du Conquet et du port de Lanildut

Vous pourrez également vous y rendre depuis Brest, Camaret et Audernie selon la saison ou depuis les airs avec la compagnie Finist’air qui fait la liaison avec le continent au départ de l’aéroport. 

Côté bateau, la traversée dure 1h15 depuis le port du Conquet et il ne faudra pas avoir le mal de mer puisque cette dernière est souvent agitée. Bien connue des marins pour sa difficulté, Ouessant est désormais affublée du dicton “Qui voit Ouessant voit son sang” qui fait référence aux nombreux naufrages sur les roches de l’île. 

En arrivant, vous débarquerez au port du Stiff qui a conservé son aspect rustique et atypique et qui accueille le phare du Stiff qui surplombe fièrement le port de ses 63 mètres de hauteur

14. LES VISITES À THÈME

Indissociable de l’île d’Ouessant, l’île Molène se dévoile après une traversée d’1h30 depuis Brest (à l’année), de 30 minutes depuis Camaret (en saison) et Le Conquet (à l’année) ou de 35 minutes depuis Ouessant (à l’année). 

Prenant forme sur 72 hectares, elle compte aujourd’hui 208 Molénais et s’entoure de multiples îlots et rochers qui se découvrent ou disparaissent selon les heures de la marée. Amarrez-vous au port abrité qui porte bien son nom puisque ce port naturel abrité a permis à l’époque de faire de la pêche la principale activité de l’île. 

On vous recommande, pendant votre séjour sur l’île, de vous rendre à la maison de l’environnement insulaire pour comprendre la vie sur cette terre, mais également sa biodiversité, son histoire et le quotidien de ses habitants. Le site de Beg ar Loued viendra compléter votre voyage dans le temps puisqu’il témoigne de l’occupation ancienne depuis l’âge de Bronze. 

Le long des côtes, admirez la danse des grands dauphins et des phoques gris avec les oiseaux marins qui viennent se réfugier dans les eaux claires de Molène. Avant de plonger dans le quotidien des guetteurs en visitant le sémaphore et de revivre le naufrage du Drummond Castle, paquebot de croisière de 110 mètres, coulé en 1896 et dont un musée lui est consacré. Ne manquez pas non plus le cimetière des Anglais,l’église Saint Ronan et le bourg des murets de pierres sèches. 

15. MOLÈNE

Profitez de votre week-end en Bretagne pour découvrir la baie de Douarnenez qui se niche entre la presqu’île de Crozon et le cap Sizun. S’ouvrant sur la mer sur 16 kilomètres de large et 20 kilomètres de long, la baie de Douarnenez appartient au parc naturel marin d’Iroise et est bordée de belles plages sable fin et de pointes rocheuses. 

Juste à côté, ne manquez pas la cité portuaire de Douarnenez vous fera voyager au fil des siècles. Commencez votre visite par les trois ports qui se jettent dans l’Atlantique : le port du Rosmeur, le Port-Rhu et le port de Tréboul. Avant de prendre de la hauteur depuis le hameau des Plomarc’h. Classé parmi les plus grands sites industriels gallo-romains du nord de l’Europe encore visible, il vous emmène à la rencontre des maisons de pêcheurs, lavoirs et cuves de salaison d’un temps ancien. 

En retournant dans le centre de Douarnenez, suivez les sardines argentées qui jonchent le sol pour ne rien manquer des 17 lieux les plus emblématiques de la ville. Côté détente, vous trouverez votre bonheur à Douarnenez puisque la commune possède pas moins de quatre plages : la plage des Sables Blancs, la plage du Ris, la plage de Saint-Jean et la plage des Dames depuis lesquelles vous pourrez apercevoir se dessiner au large les traits de l’île Tristan.

QUELQUES IDÉES POUR SE LOGER ?

Si vous préférez passer votre nuit sur la terre ferme du continent, l’hôtel Saint-Barbe au Conquet vous accueille pendant votre week-end dans l’une de ses chambres et suites confortables et modernes avec vue sur la mer. Prenez de la hauteur pendant votre séjour depuis le rooftop de l’établissement, détendez-vous dans son spa marin et goûtez aux saveurs de la Bretagne dans son restaurant La Corniche & Bars. 

Vivez au rythme des quatre éléments au Kéo Ouessant. Cette maison d’hôtes vous invite à passer votre week-end dans l’une de ses chambres thématiques : eau, feu, terre et air au cœur du bourg de Lampaul. Idéalement situé à quelques pas du port, de la plage et des restaurants, vous profiterez d’une ambiance élégante et détendue le temps d’un petit-déjeuner dans sa grande salle habillée de boiseries du 19ème siècle. 

La duchesse Anne vous invite à séjourner dans son hôtel chaleureux situé dans le bourg de Lampaul. Le temps d’une nuit, profitez de ses chambres avec vue sur la baie de Lampaul et le paysage de l’île avant de vous rendre dans son restaurant et son bar pour déguster les spécialités de l’île tout en surplombant la mer.

line

Découvrez les week-ends sur mesure à Ouessant

DÉCOUVREZ TOUS NOS WEEK-ENDS EN BRETAGNE
line
Partagez cet article