Situé au cœur du Pays d’Art et d’Histoire du Charolais, Paray-le-Monial se démarque par ses nombreux jardins à l’instar du parc du moulin Liron, et de sa coulée verte. Mais elle a également su trouver le bon équilibre entre cet écrin de verdure qui borde le canal du Centre et son patrimoine spirituel tel que la basilique du Sacré-Cœur, la chapelle de la Visitation et de la Colombière. Pour ne rien manquer de la cité verte, suivez nos 13 idées.

1. LA BASILIQUE DU SACRÉ COEUR

Considéré comme le modèle réduit de l’abbaye de Cluny, la basilique du Sacré-Cœur à Paray-le-Monial est l’un des plus beaux exemples de l’art roman bourguignon. Elle se caractérise par l’équilibre de ses proportions et de son élégance. Traversez le portail nord récemment restaurer et admirez les motifs inspirés de l’art musulman qui orne cette dernière. À l’intérieur, laissez vous charmer par la lumière qui baigne et qui révèle ce site clunisien très prisé des pèlerins.

2. LA CHAPELLE DE LA VISITATION

Poursuivez votre découverte du passé religieux de Paray-le-Monial en vous rendant à la chapelle de la Visitation. Lieu des apparitions du Christ à sainte Marguerite Marie Alacoque entre 1673 et 1675, cette chapelle abrite désormais la châsse de cette religieuse. Vous pourrez y découvrir pendant votre week-end, un moulage de cire recouvrant ses ossements qui date de la béatification de la religieuse en 1864. La chapelle vous rappellera peut-être la basilique puisqu’elle a été remaniée en 1854 dans le même style. 

3. LA CHAPELLE DE LA COLOMBIÈRE

Paray-le-Monial est caractérisé par son riche patrimoine spirituel à l’instar de la chapelle de la Colombière. Profitez de votre week-end dans la cité pour découvrir en son chœur les reliques de saint Claude la Colombière, le directeur spirituel de sainte Marguerite-Marie. Canonisé par le pape Jean-Paul II le 31 mai 1992, il fut le confident et le soutien de cette sainte dans sa mission. 

De l’extérieur, cet édifice d’inspiration byzantine semble simple, mais son véritable potentiel se révèle à l’intérieur. Orné de mosaïques, de vitraux, de chapiteaux sculptés et peints ainsi que de sculptures, ce décor foisonnant constitue la richesse de ce Monument Historique.

4 – L’HÔTEL DE VILLE

L’Hôtel de Ville est la prochaine étape de votre week-end à Paray-le-Monial. Se découvrant au détour d’une ruelle, on peut admirer sur sa façade médaillons, coquilles, colonnettes, angelots musiciens… Qui viennent orner richement cet édifice que l’on doit à Pierre Jayet. 

Riche marchand, il fit construire cet hôtel particulier entre 1525 et 1528 et plus exactement la façade plaquée, qui prend forme sur des structures plus anciennes. Arborant un style première Renaissance, on doit ce dernier aux nombreux voyages que ce marchand a fait entre la France et l’Italie, et qui rappelle celui des châteaux de la Loire. 

Ce n’est qu’en 1862 que cette demeure devient l’Hôtel de Ville, sous le mandat de Hyacinthe Maublanc de Chiseuil ; qui le préserve d’une démolition certaine. Il est devenu aujourd’hui le fleuron de l’architecture civile à Paray-le-Monial

SE RESTAURER

Hôtel-Restaurant de la Basilique 

Situé entre la basilique du Sacré-Cœur et l’Hôtel de Ville, le restaurant de la Basilique vous invite à goûter à une cuisine aux accents régionaux et aux couleurs de la saison. Vous pourrez goûter dans cette véritable institution de la ville : duo d’oeufs en meurette rouge et blanche, nougat de chèvre, ravioles de queue de boeuf, escargots de Bourgogne, filet de sandre rôti au crémant de Bourgogne, blanquette de lotte, souris d’agneau, sole belle meunière, poire pochée au chocolat,gourmandise aux pommes caramélisée, pavé bourguignon glacé au cassis…

5. LA TOUR SAINT-NICOLAS

Trônant au centre de Paray-le-Monial, la tour Saint-Nicolas a connu bien des fonctions au fil du temps : prison, corps de garde, maison commune… Ancienne église paroissiale consacrée en 1535, elle se pare d’un clocher massif vers 1549 et se voit supprimer son culte à la Révolution puisque l’église des Moines (l’actuelle basilique du Sacré-Cœur) devient l’église paroissiale. Aujourd’hui, elle constitue l’un des monuments emblématiques de Paray-le-Monial et est utilisée comme lieu d’expositions. 

6. LE HIÉRON

Faites une parenthèse d’art et de spiritualité au cœur du musée municipal du Hiéron pendant votre week-end. Achevé en 1893 et protégé depuis peu au titre des Monuments Historiques, ce bâtiment est l’un des rares en France à avoir été conçu comme musée dès son origine. Poussez ses portes et plongez dans une ambiance légère et lumineuse grâce aux verrières du lieu. 

À travers un parcours harmonieusement équilibré entre l’art d’hier et l’art d’aujourd’hui, le musée du Hiéron vous emmène à la découverte du portail roman d’Anzy-le-Duc (12ème siècle), d’un ensemble remarquable de peintures italiennes des 17ème et 18ème siècles, d’une trentaine d’artistes du 20ème et 21ème siècle, du trésor national (1904) de l’orfèvre joaillier Joseph Chaumet…

7. LE PARC DU MOULIN LIRON

Créé pour la venue du pape Jean-Paul II en 1986, le parc du Moulin Liron est la prochaine idée de votre week-end à Paray-le-Monial. Prenant vie sur 15 hectares, il offre une promenade bucolique sur près d’un kilomètre au milieu de 850 arbres et conifères qui la jalonnent. 

Situé entre le canal du Centre et la Bourbince, le parc doit son nom à un ancien moulin connu depuis le 15ème siècle et qui était alimenté par la Bourbince et l’étang Liron. Ce dernier est détruit lors des travaux de construction du canal du Centre après avoir été transformé en une hostellerie de renommée.

8. LE JARDIN DU CLOÎTRE

D’inspiration médiévale, le jardin du Cloître se situe dans le cloître du Prieuré et jouxte la basilique. Voyagez au Moyen-Âge au coeur de ses allées qui suggèrent l’allure, la diversité, le charme et le mystère des jardins monastiques de l’époque. Vous aurez depuis ces dernières, une belle vue sur la basilique du Sacré-Cœur. 

Se divisant en quatre carrés bordés d’un plessis, ce jardin rappelle les quatre éléments, les quatre fleuves du Paradis, les quatre évangiles et les quatre cardinaux : courage, justice, prudence et tempérance qui avaient une place primordiale dans la culture. En son centre, un puits est présent telle une fontaine d’eau vive.

Dans ses galeries, vous pourrez assister, à l’occasion, à de multiples manifestations culturelles : expositions, concerts, salons… Poursuivez votre visite par la cour Lames de Pluie. Transformée par l’artiste mosaïque Joël Barguil, cette cour latérale est devenue un amphithéâtre de lignes verticales d’ombres et d’éclats de lumière où de multiples formes prennent vie. 

SE RESTAURER

L’Apostrophe

Passez le hall d’entrée de ce bel hôtel particulier situé avenue de la gare pour découvrir l’Apostrophe. Cette adresse incontournable de la ville vous accueille dans une salle au décor moderne et raffiné à la découverte de notre belle gastronomie française : salade de lentilles, aigre-doux de légumes du soleil au chèvre frais, magret de canard de M. Laurent, wok de boeuf charolais des Halles Parodiennes au sésame, charlotte aux pommes et à la Manzana, sabayon aux fruits exotiques gratinés…

9. L’HIPPODROME DE LA VARENNE

Si vous êtes amateurs d’équitation, rendez-vous à l’hippodrome de la Varenne pendant votre week-end à Paray-le-Monial. Considéré comme le premier hippodrome en Bourgogne, il a été fondé en 1876 et accueille depuis plusieurs courses et compétitions de trot, d’obstacles et en plat.

10. LES ÉTANGS DES MOINES

Férus de pêche ? Profitez de votre week-end à Paray-le-Monial pour découvrir les étangs des Moines. Créés en 1992 par la fédération de Saône-et-Loire, ces deux plans d’eau sont destinés à la pêche et à la protection du milieu aquatique. En amont, vous pourrez pratiquer la pêche de la carpe à la canne au coup ; en aval, tout type de pêche. 

11. LES CHEMINS DU ROMAN

Aventurez-vous au cœur du Charolais sur les chemins du Roman pour découvrir une centaine d’églises et de chapelles qui constellent le pays. Cette route touristique du sud de la Bourgogne se compose en trois boucles :

  • Paray-le-Monial et les églises romanes du Brionnais : Sur 110 kilomètres, vous pourrez admirer les dix églises majeures qui structurent ce circuit comme celle de Montceaux-l’Etoile, Anzy-le-Duc, Baugy, Semur-en-Brionnais, Bois-Saint-Marie…
  • Paray-le-Monial et les églises romanes du Charolais : Échappez-vous quelques heures sur cette boucle de 115 kilomètres à la rencontre de ces deux églises majeures qui sont celles de Gourdon et de Mont-Saint-Vincent. 
  • Paray-le-Monial et les églises romanes du Charolais ouest : Cette boucle vous emmène sur 120 kilomètres à la découverte de Perrecy-les-Forges, Toulon-sur-Arroux, Issy-l’Evêque, Bourbon-Lancy…

12. LE CANAL DU CENTRE

Embarquez pendant votre week-end, à bord d’une péniche ou d’un bateau et laissez-vous glisser au fil du canal du Centre. Étroit et sinueux, ce canal vous propose un parcours pittoresque au milieu des vignobles de la côte de Beaune et de la côte chalonnaise, au cœur des plaines vertes du Charolais ; le long de Digoin et de Paray-le-Monial… L’idéal pour avoir un concentré de Bourgogne pendant votre week-end.

SE RESTAURER

La Taverne 

Plongez dans une ambiance chaleureuse, feutrée et cocooning à la Taverne. En salle ou dans la véranda, vous pourrez déguster pendant votre déjeuner ou votre dîner, une cuisine généreuse, simple et gourmande : oeuf meurette, salade de chèvre chaud, bruschetta savoyarde, galette forestière, épée de la taverne, entrecôte charolaise, andouillette de Troyes, sandre sauce citronnée, planche du fromager, crêpe flambée au Grand Marnier…

13. MÂCON

Profitez de votre week-end en Saône-et-Loire pour découvrir la capitale de la Bourgogne sud, Mâcon. Le long du tracé de la Plume qui orne le centre historique de la ville, vous pourrez faire une parenthèse entre architecture, littérature, gastronomie et histoire au milieu de ses 28 édifices les plus remarquables : l’apothicairerie de l’Hôtel-Dieu et sa riche collection de pots de pharmacie ; l’église Saint-Pierre et ses trois joyaux classés aux Monuments Historiques ; le musée des Ursulines et son espace consacré au littéraire et politicien Alphonse Lamartine ; le pont Saint-Laurent depuis lequel vous aurez un beau panorama sur la ville… 

Ce sera également l’occasion pour vous de découvrir le site archéologique de Saint-Clément où ont été mis au jour une église funéraire et plusieurs dizaines de sarcophages, et le Vieux Saint-Vincent, vestige de l’ancienne cathédrale des évêques de Mâcon. Ne manquez pas non plus pendant votre week-end l’opportunité de vous évader le long de la route des vins mâconnais-beaujolais.

Envie de passer un week-end en amoureux à Mâcon?
Découvrez nos idées de week-end à Mâcon

QUELQUES IDÉES POUR SE LOGER ?

Au cœur du vieux quartier touristique de Paray-le-Monial, vous pourrez découvrir pendant votre week-end, l’hôtel de la Basilique. Située entre cet édifice roman et l’Hôtel de Ville Renaissance, cette maison centenaire vous invite à passer la nuit ou des vacances dans l’une de ses chambres au charme d’antan. Vous pourrez même profiter d’un dîner et/ou d’un petit-déjeuner gourmand à sa table d’hôtes. 

Situé au cœur de Paray-le-Monial, le clos des Oliviers vous invite pendant votre week-end, à séjourner dans l’une de ses trois charmantes chambres à la décoration sobre et moderne. Profitez de son jardin pour vous détendre dans cet écrin de calme et de vert à deux pas des sanctuaires de la cité.

Idéalement situé à proximité du sanctuaire de Paray-le-Monial, l’Hostellerie des 3 pigeons vous propose de séjourner dans l’une des 40 chambres tout confort de cet ancien relais de poste. Détendez-vous pendant votre week-end, dans le jardin de l’établissement ou profitez d’un repas pour goûter aux recettes traditionnelles et aux produits de la région.

line

Découvrez les week-ends sur mesure à Paray-le-Monial

DÉCOUVREZ TOUS NOS WEEK-ENDS EN BOURGOGNE
line

Envie de partir en week-end ailleurs en Bourgogne ?

Voici quelques idées pour explorer la Saône-et-Loire à travers ses villes et villages 

Sinon quelques idées pour explorer la Bourgogne à travers ses départements

Partagez cet article